lacimenterie - Interview - Architectes & Particuliers

[INTERVIEW] Architectes & Particuliers

L'interview d'Architectes & Particuliers par lacimenterie.archi

Aujourd’hui nous avons rencontré Odile Veillon, architecte et cofondatrice d’Architectes & Particuliers. C’est l’occasion de découvrir cette association qui met tout en oeuvre pour que les architectes reconquièrent le marché des particuliers. Nous avons parlé bonnes pratiques et opportunités autour d’un marché qui se porte très bien et qu’il serait dommage de délaisser plus longtemps. Bonne lecture !

Comment est né le collectif ?

L’idée de ce regroupement est venue lors des journées « Architecte un métier en révolution » organisées par le CROAIF en avril 2016. Lors de ces rencontres, nous avons constaté qu’il n’y avait pas de réflexion ou d’aide autour du marché des particuliers. Nous étions plusieurs à chercher des conseils et un accompagnement pour ce marché, sans le trouver. Nous avions beaucoup de questions et l’envie de trouver des réponses.


« …c’est un marché nécessaire, important et utile ! »


Quel est votre objectif ?

L’ambition est de créer un laboratoire d’idées autour du marché des particuliers en Ile de France. C’est un moyen de trouver ou construire des solutions à des problèmes que nous rencontrons dans notre activité. C’est également rassurant de rencontrer des architectes qui partagent la même démarche professionnelle et on se sent mieux dans son travail. Nous souhaiterions également que ce marché soit plus abordé dans la formation initiale.
Enfin nous voulons construire de nombreux partenariats avec les personnes que les particuliers rencontrent lors de leurs projets immobiliers : agences immobilières, notaires et maintenant plateformes en ligne.

Quel est votre constat vis à vis du marché des particuliers ?

C’est une commande qui concerne tous les architectes. Les nombreux jeunes qui démarrent sur ce marché avec de petites rénovations ou constructions. Il y a ceux qui en font ponctuellement par plaisir ou pour satisfaire certaines demandes annexes de clients. Ceux qui y sont venus par obligation financière mais sans intérêt. Et enfin les agences qui en font leur spécialité.
Mais il existe un vrai désintérêt de la profession vis à vis des particuliers. La concurrence des maisons de promoteur, la complexité relative du travail… Alors que c’est un marché nécessaire, important et utile ! L’architecte se doit d’intervenir sur ce qui constitue aujourd’hui la construction des villes et des paysages, c’est notre rôle.


« N’abandonnons pas les particuliers ! »


Quel conseil donneriez-vous aux architectes qui souhaiteraient travailler avec des particuliers ?

De faire leur coming out. Plus on osera assumer son souhait de travailler avec des particuliers, d’admettre nos manques de compétences et de se regrouper pour avancer, mieux ça ira.
Les problématiques étant différentes selon les territoires, il faut se renseigner sur les groupes de réflexion qui existent dans sa région. On peut par exemple citer Les Architectes d’Aujourd’hui plutôt orientés vers la maison individuelle, les architecteurs qui a leur façon ont trouvé une approche qui fonctionne, les architectes de la rénovation

Puis-je prendre part à la réflexion ?

Nous avons officialisé le collectif sous la forme d’une association tout début 2017, pour accueillir plus de contributions. Depuis une dizaine d’architectes ont rejoint le groupe. Le fonctionnement reste participatif, tout le monde est donc le bienvenu.

Comment peut-on vous rencontrer ?

Le collectif se retrouve un jeudi sur deux de 9h à 12h à la Maison de l’Architecture d’Ile de France (Couvent des Récollets, 148 Rue du Faubourg Saint-Martin 75010 Paris). Chaque session est animée autour d’un thème.
Les personnes intéressés peuvent nous contacter pour une première rencontre via notre page Facebook

La brique de fin ?

N’abandonnons pas les particuliers !

Merci


Pour retrouver toutes leurs actualités n’oubliez pas de les suivre sur Facebook.


Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *